Presse kit

Interview de Benoît Robinet, CEO du site « La Routine ».

 
« La Routine » repose sur un concept tout à fait novateur. Pouvez-vous nous en expliquer le principe ?
La Routine, c’est avant tout un jeu gratuit quotidien qui va permettre de changer le cours de la journée du gagnant.
On est parti du principe qu’on subit tous une routine, quoi que l’on fasse. Certains arrivent à la bousculer parfois, d’autres ont besoin d’un coup de pouce pour qu’un élément positif s’invite dans leur journée.
Pour le restaurant partenaire, il s’agit d’un nouveau mode de communication autour de son établissement.
Chaque jour, un dîner pour deux dans un restaurant de la ville est mis en jeu. Les utilisateurs s’inscrivent en ligne via un simple formulaire d'inscription. À 18 heures, le gagnant est sélectionné par tirage au sort. Un numéro de téléphone lui est communiqué afin qu’il confirme sa disponibilité et celle de son invité. Nous nous chargeons alors de confirmer la réservation auprès du restaurant.
Chaque jour, un nouveau restaurant. Chaque jour un gagnant (et son invité).
 
Que se passe-t-il si le gagnant ne peut finalement pas se libérer ?
Dans ce cas, il peut céder son lot à un ami qui bénéficiera des mêmes conditions que le gagnant.
 
… et s’il n’a pas d’ami… ?
Nous lançons un nouveau tirage au sort jusqu’à disposer d’un gagnant confirmé – ce qui devrait se trouver assez rapidement.
 
Sans nous dévoiler votre « cuisine », comment cela se passe-t-il en coulisse ?
Les partenaires sont des restaurateurs et des commerçants qui adhèrent au principe selon lequel les soirées imprévues sont les meilleures. C’est la raison pour laquelle notre idée leur a plu d’emblée. Ce sont des amoureux de la cuisine prêts à ouvrir grand leurs portes pour faire découvrir leurs spécialités. Ils sont également sensibles à ce nouveau mode de communication : profiter du jeu gratuit pour accroître leur notoriété (pour les plus connus) ou pour se faire connaître (pour les restaurants plus confidentiels).
La Routine, c’est une machine fonctionnant sur le plus vieux média du monde : le bouche-à-oreille.
 
À nous vous pouvez le dire, Benoît, c’est l’amour de la bonne chère qui vous a donné cette idée… ?
Un peu, oui… Les restaurants, c’est ce que je connais le mieux. Tout le monde mange. Chacun aimerait se faire inviter dans un bon restaurant – ou en tout cas, personne n’est réfractaire à cette idée.
 
Après Lille, projetez-vous d’élargir le spectre sur d’autres lieux gastronomiques en France ?
Nous allons très prochainement nous attaquer à la routine quotidienne des habitants de Paris, Marseille, Bordeaux, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Montpellier, Rennes ou encore Reims mais aussi de villes de plus petite taille. Nous sommes effectivement dans les starting blocks.
 
Dernière chose : pourquoi « La Routine », alors que le principe est justement de la briser, la routine… ?
La routine, finalement, on en a besoin si on veut la briser. Quoi qu’on en dise, on en a tous une. Et elle peut être positive. Finalement, notre routine à nous, c’est de bouleverser la votre !